This page needs JavaScript activated to work.

Termes de Reference Pour L’elaboration du Plan Strategique Quinquennal de la Commission Diocesaine Justice Et Paix Gikongoro (2020-2024)

Rating: 
Average: 4.5 (4 votes)

TERMES DE REFERENCE POUR L’ELABORATION DU PLAN STRATEGIQUE QUINQUENNAL DE LA COMMISSION DIOCESAINE JUSTICE ET PAIX GIKONGORO (2020-2024)

  1. CONTEXTE ET JUSTIFICATION

       1.1.    Historique

La Commission Justice et Paix fut créée par le Pape Paul VI en 1967.Par la suite, il reçut le statut de Conseil Pontifical « Justice et Paix » et par la même occasion, il ordonna la création des Commissions Justice et Paix dans les Eglises particulières du monde entier.

Au Rwanda, la Commission Justice et Paix fut introduite en 1992 par la Conférence des Evêques Catholiques. C’est ainsi alors qu’elle  commença à s’étendre aux  diocèses du Pays.

Cependant, comme les autres institutions, la Commission fut handicapée  par les événements tragiques qui ont marqué le Rwanda sur la période 1990-1994.

Au niveau du Diocèse de Gikongoro, la Commission fut introduite en 1992. Relancée après le génocide perpétré contre les Tutsi en 1994, la Commission n’a pas bien fonctionné suite à la faiblesse des moyens financiers et aux immenses dégâts causés par le génocide.

Elle put tout de même redémarrer ses activités mais elle était au sein de la Caritas diocésaine. C’est en 2003 que  la Commission reçut de l’Evêque ses attributions et en 2005, elle fut détachée de la Caritas. Depuis, elle est dirigée dans ses activités quotidiennes par le Président de la Commission et le Coordinateur  qui s’appuient sur des organes  décentralisés mis en place pour la rendre opérationnelle jusques dans les communautés ecclésiales de base. La Commission travaille comme un service autonome tout en collaborant étroitement avec la Commission Episcopale Justice et Paix qui œuvre au niveau national.

    1.2.    Vision et Mission de la CDJP GIKONGORO

 La CDJP Gikongoro, est un instrument de la Pastorale sociale du Diocèse et elle vise « le règne de la vérité, la justice, de la liberté et de la charité qui seules peuvent garantir aux hommes une paix solide et véritable, condition sine qua non d’un développement intégral et durable de nos communautés, à la lumière de l’Évangile de Jésus Christ ».

La mission de la CDJP Gikongoro est celle d’« Œuvrer à l’édification d’une paix durable à travers la mise en place d’un état de droit résultant de l’éducation à la justice, à la paix et à la réconciliation, la défense des droits humains surtout des plus faibles et pauvres, la dénonciation des injustices et la diffusion à grande échelle de l’enseignement social de l’Eglise Catholique ».

 Grâce au Plan quinquennal 2015-2019, un plan qui a bénéficié d’un financement de TROCAIRE, Secours Catholique, Broederlijk Delen et Missio Autriche, la Commission Diocésaine Justice et Paix Gikongoro vient de réaliser beaucoup d’activités allant dans ses domaines d’intervention à savoir :

  • Construction d’une paix durable au sein des citoyens (jeunes et enfants, couples, institutions et groupes spécifiques);
  • Unité et réconciliation entre les rescapés du génocide perpétré contre les Tutsis et les prisonniers libérés après avoir avoué leur tort et demandé pardon;
  • Prévention et éradication des violences basées sur le genre et le sexe (SGBV) et accompagnement des victimes ;
  • Promotion de la cohésion sociale au sein des foyers en conflits ;
  • Assistance psychosociale et juridique de différentes victimes des injustices ;
  • Droits humains (éducation et plaidoyer) ;
  • Protection des droits de l’enfant (éducation, plaidoyer, enregistrement des enfants nés des unions illégales après sensibilisation à leur acceptation volontaire);
  • Bonne gouvernance (monitoring de la délivrance des services au sein des entités administratives décentralisées) et participation des citoyens aux processus de prise de décisions;
  • Capacitation des femmes surtout vulnérables pour une participation effective à la prise des décisions ;
  • Renforcement de capacités des structures administratives dans différents domaines;
  • Trauma counseling.

La planification stratégique susdite ayant pris fin très récemment et sous le financement de Broederlijk Delen et de TROCAIRE, la CDJP Gikongoro voudrait se doter d’un nouveau plan stratégique allant de 2020-2024.

  1. OBJECTIF DE L’ACTIVITE

 La Commission Diocésaine Justice et Paix Gikongoro veut améliorer de façon continuelle et durable la qualité du travail mené, en vue de l’efficacité et de l’efficience  de ses interventions et pour un impact de plus en plus durable observé auprès des bénéficiaires de ses interventions. De plus, la CDJP Gikongoro veut à travers ce plan, renforcer l’appropriation par les bénéficiaires de ces interventions en vue de leur durabilité.

  1. TACHES ET RESPONSABILITES DU CONSULTANT

Le consultant ou le bureau de consultance devra faciliter  un atelier de planification et élaborer un document fini du plan stratégique des activités fondées sur une analyse FFOM/SWOT en étroite collaboration avec l’équipe de coordination de la CDJP Gikongoro en vue de bien suivre la mission qu’elle s’est fixée et les orientations déjà prônées. Il devra aussi élaborer un plan budgétisé pour la période d’exécution de ce plan. Cette planification mettra principalement l’accent sur :

  • Les opportunités et forces de la commission pouvant contribuer à empêcher la réalisation de sa mission ;
  • Les défis et les faiblesses internes de la commission à capitaliser et à éliminer pour le succès des activités de la commission ;
  • Les axes principaux des activités de la commission en tenant compte de ses attributions et de l’expérience des autres CDJPs et de celle de la CEJP ;
  • Les stratégies de mobilisation des fonds auprès des bailleurs et des partenaires du Diocèse de Gikongoro ;

De façon particulière, il devra proposer une voie à suivre pour que ce plan puisse contribuer au renforcement de  l’autoprise en charge de la CDJP Gikongoro, d’être de plus en plus auprès des bénéficiaires de ses interventions et de renforcer l’appropriation des interventions par les Commissions au niveau des paroisses.

  1. PROFILS REQUIS DU CONSULTANT ET AUTRES EXIGENCES

Le consultant ou le bureau de consultance doit :

  • Avoir des connaissances approfondies de la Doctrine Sociale de l’Eglise catholique ;
  • Avoir une expérience prouvée dans l’élaboration des plans stratégiques des activités des organisations de la société civile en général, et dans le domaine de la justice sociale, en particulier ;
  • Etre prêt à travailler en concertation continue avec le bureau de coordination de la Commission ;
  • Avoir des connaissances de la situation géopolitique de la région de Gikongoro ;
  • Avoir, au moins une licence (Bachelor’s degree) issue d’une université ou d’un institut d’enseignement supérieur juridiquement reconnu ;
  • Connaissance de l’Eglise catholique et de sa commission justice et paix ;
  • Maîtriser le Français, l’Anglais et le Kinyarwanda.

En outre, le consultant ou le bureau de consultance doit :

  • Etre enregistré auprès de « Rwanda Development Board » avec un certificat à l’appui ;
  • Donner son certificat de non créance émanant de « Rwanda Revenue Authority » ;
  • Etre prêt à livrer une facture EBM ;
  • Prouver qu’il/elle ne figure pas sur la liste noire issue de RPPA.
  1. METHODOLOGIE

Le consultant ou le bureau de consultance devra :

  • Pour une bonne fixation des indicateurs et résultats, le consultant ou la maison de consultance devra consulter de façon approfondie et suffisamment fouillée les rapports récemment publiés par différents intervenants en matière de justice, unité et réconciliation et ce concernant le territoire couvert par le Diocèse de Gikongoro en particulier;
  • Mener des entretiens avec l’équipe de coordination de la CDJP Gikongoro chargée de la mise en œuvre quotidienne des activités ;
  • Faire des contacts avec l’autorité du Diocèse de Gikongoro et avec le bureau diocésain de coordination de la Commission ;
  • Faciliter une session d’un jour avec certaines personnes membres des structures de la Commission au cours de laquelle il récoltera des idées pour cette planification stratégique ;
  • Rassembler les idées recueillies et rédiger un projet du document de planification stratégique ;
  • Présenter le premier draft du Plan Stratégique  dans une réunion de la Commission et recevoir les dernières idées à inclure dans le document de planification ;
  • Rédiger le document final du plan stratégique avec un plan opérationnel budgétisé.
  1. DUREE DE CONSULTANCE ET CONDITIONS DE TRAVAIL

La durée de la consultance est d’au plus 1,5 mois comptés  à partir de la date de signature du contrat ;

Les conditions de travail seront négociables entre les parties contractantes.

  1. DEPOT DES DOSSIERS

Les personnes intéressées sont priées de soumettre  leurs dossiers contenant un curriculum vitae, une note de compréhension de la mission, leur offre  technique et financière ainsi que d’autres documents nécessaires;

Les offres seront adressées à Monsieur l’Abbé Président de la CDJP Gikongoro et sont à déposer sous plis fermés au secrétariat des services généraux du Diocèse Gikongoro sise à Nyamagabe au plus tard vendredi, le 10/07/2020 avant 12h00. La soumission online étant aussi acceptée (cdjpgik@yahoo.fr).

Fait à Gikongoro, le 25/06/2020

Abbé Joseph NAYIGIZIKI

Président/CDJP GIKONGORO