ToR: Evaluation finale de 2 projets:Projet d’appui à l'encadrement des associations de métiers et des enfants non accompagnés dans le Diocèse de Cyangugu et Projet de développement de groupes d’épargne-crédit dans le Diocèse de Gikongoro

Rating: 
Average: 2.9 (24 votes)

EGLISE CATHOLIQUE AU RWANDA

CARITAS DIOCESAINE CYANGUGU

CARITAS DIOCESAINE GIKONGORO            

B.P. 05 Cyangugu

B.P 77 Gikongoro

TEL:(+250)787044039 (Direction Caritas Cyangugu)

           (+250)783280799 (Direction Caritas Gikongoro)

E-mail : caritascyangugu@yahoo.fr

caritasgik@yahoo.fr

 

TERMES DE REFERENCE POUR L’EVALUATION EXTERNE DU PROJET PI180056 : PROJET D’APPUI A L'ENCADREMENT DES ASSOCIATIONS DE METIERS ET DES ENFANTS NON ACCOMPAGNES POUR L'APPRENTISSAGE DES METIERS DANS LE DIOCESE DE CYANGUGU ET PI170023 : PROJET DE  DEVELOPPEMENT DE GROUPES D’EPARGNE-CREDIT EN FAVEUR DES JEUNES ADULTES VULNERABLES DANS LE DIOCESE DE GIKONGORO.

Généralité.

Entités donneur d’ordre : Caritas diocésaine Cyangugu et Caritas Diocésaine Gikongoro

Objet : Evaluation finale de 2 projets : Projet d’appui à l'encadrement des associations de métiers et des enfants non accompagnés pour l'apprentissage des métiers dans le Diocèse de Cyangugu (PI180056) et Projet de développement de groupes d’épargne-crédit en faveur des jeunes adultes vulnérables dans le Diocèse de Gikongoro (PI 170023).

Lieu de l’évaluation : Diocèse de Cyangugu et Diocèse de Gikongoro

Période estimée de terrain :                                    

  • Pour Diocèse de Gikongoro : du 23  au 27 Septembre 2019
  • Pour le Diocèse de Cyangugu : du 30 Septembre  au 4Octobre 2019

Rapport provisoire : le 25 Octobre 2019

Rapport définitif : le 03 Novembre 2019

Période à évaluer :                                                      

  • Pour le projet PI180056 :de Janvier 2018 au 31 Décembre2019
  • Pour le projet PI170023 :de Janvier 2017 au 31 Décembre2019

Date limite des dépôts des propositions du programme commun : Vendredi le 20 Novembre 2019

  1. INTRODUCTION

Sur l’appui de Secours Catholique/Caritas France, les Caritas Diocésaines Cyangugu et Gikongoro ont reçu un financement pour exécuter respectivement le projet d’appui à l'encadrement des associations de métiers et des enfants non accompagnés pour l'apprentissage des métiers dans le Diocèse Catholique de Cyangugu (PI180056) et le projet de développement de groupes d’épargne-crédit en faveur des jeunes adultes vulnérables dans le Diocèse de Gikongoro(PI 170023).

 Ces deux projets respectivement d’une durée de 2 et 3 ans sont l’objet d’une évaluation et s’achèveront simultanément au 31 décembre 2019.

Les deux projets ont pour but principal l’encadrement des jeunes vulnérables pour l`apprentissage des métiers pour Cyangugu et le développement des groupes d’épargne-crédit pour Gikongoro. Un seul rapport d’évaluation consolidé relatif aux deux projets sera produit.

  1. CONTEXTE DES PROJETS

 Les Caritas diocésaines de Cyangugu et Gikongoro sur l`appui financier de Secours Catholique participent à l’apprentissage des métiers et à l’encadrement des associations de métiers d’une part, à l’encadrement des jeunes vulnérables et filles mères d’autre part. Secours Catholique soutient aussi l’encadrement des jeunes vulnérables regroupés dans les groupes SILC à travers les groupes d’épargne et crédits internes pour leur développement socio-économique. Les mêmes projets contribuent aussi aux frais de fonctionnement et au renforcement des structures de 2 Caritas diocésaines.

En particulier par le biais de ce projet, la Caritas Gikongoro approche les filles-mères et les familles qui ont des enfants abandonnés par leurs mères pour les aider à avoir une éducation au développement, à la santé et à la nutrition, dans les groupes appelés « Positive Déviance Health» (PDH). Les groupes SILC consistent aussi à promouvoir des échanges sur la régulation des naissances, la lutte contre le VIH/SIDA et les maladies sexuellement transmissibles, la préparation de l’aliment équilibré pour l’enfant, l’hygiène et l’assainissement.

 2.1. OBJECTIFDESPROJETS :

A. PROJET PI180056 PROJET D’APPUI A L'ENCADREMENT DES ASSOCIATIONS DE METIERS ET DES ENFANTS NON ACCOMPAGNES POUR L'APPRENTISSAGE DES METIERS DANS LE DIOCESE DE CYANGUGU 

OBJECTIF GENERAL :

Assurer le fonctionnement de la Caritas diocésaine Cyangugu pour l’éducation de la population à l’entraide, à la solidarité et à l’auto prise en charge.

SPECIFIQUES :

  • Capacités organisationnelles et institutionnelles améliorées 
  • Education de la population à l’entraide et à la solidarité renforcée ;
  • L’esprit de créativité et d’entreprenariat rehaussé et revenus financiers des ENA augmentés.

RESULTATS ATTENDUS

  • Communauté et personnel engagés pour la prise en charge des vulnérables ;
  • Les besoins primaires des personnes vulnérables sont satisfaits (soins de santé, éducation).
  • Plaidoyer en faveur des vulnérables renforcé et capacité de gestion des associations de métiers rehaussée.
  • 60 enfants non accompagnés lauréats des métiers entreprennent.  

B. PROJET PI170023 DE “DEVELOPPEMENT DE GROUPES D’EPARGNE-CREDIT EN FAVEUR DES JEUNES ADULTES VULNERABLES DANS LE DIOCESE DE GIKONGORO"  

Objectif général :

Promouvoir le développement socio-économique des jeunes vulnérables à travers les groupes d’épargne et crédits internes et renforcement des structures de la Caritas Gikongoro.

Objectifs spécifiques :

  • Des capacités institutionnelles de la Caritas renforcées ;
  • Les revenus des jeunes vulnérables augmentés ;
  • L’état de santé des filles-mères et le plaidoyer sur les droits de leurs enfants améliorés.

Résultatsattendus

OS1/R1: Les 13 comités de la Caritas paroissiales sont formés ;

          R2 : Les 16 personnels sont motivés ;

 R3 : Réunions structurelles sont organisées (2 Conseils d’Administration, 1’Assemblée Générale et 4 réunions de rapportage et de planification)

OS 2/ R1 : Au moins 22 groupes SILC sont formés et opérationnels par an ;

           R2 : Les biens des bénéficiaires sont augmentés jusqu’à 15% chaque année ;

            R3 : 90% ont remboursé sans retard les crédits donnés.

OS3/R1 : 150 filles-mères et tuteurs des enfants sont encadrés dans l’éducation sanitaire et développement

         R2 : 150 enfants ont une paternité reconnue officiellement.

  1. PRESENTATION DE DEUX LA CARITAS DIOCESAINE

3.1 PRESENTATION DE LA CARITAS DIOCESAINE CYANGUGU.

CARITAS Diocésaine de Cyangugu est l`une des commissions du Diocèse Catholique de Cyangugu érigé en 1981.Le diocèse de Cyangugu a une population totale de 712,346 repartie dans 17 paroisses et une quasi paroisse, subdivisées aussi en 98 centrales qui sont en leur tour subdivisés en 2022 communautés ecclésiales de base.  Il a une superficie habitable de 1125km2, le reste étant couvert par le lac Kivu et le Parc national de Nyungwe. Depuis le 16/03/2018, le gouvernement du Diocèse de Cyangugu est assuré par Monseigneur Célestin HAKIZIMANA, Evêque de Gikongoro après le décès de Monseigneur Jean Damascène BIMENYIMANA en date du 11/03/2018.

Vision et Mission de la Caritas CYANGUGU

VISION

La vision de la CARITAS est de rendre à l’homme sa dignité humaine déniée par la marginalisation sociale, l’indigence et l’injustice, à travers la solidarité, le partage et le souci des plus petits. Sa préoccupation constante est la promotion de tout homme et de tout l’homme.

MISSION

La Caritas Cyangugu a pour mission la promotion intégrale de l’homme à travers l’assistance des personnes nécessiteuses.

3.2. PRESENTATION DE LA CARITAS DIOCESAINE GIKONGORO

La Caritas diocésaine de Gikongoro est l’un des Services du Diocèse Catholique de Gikongoro qui a été créée en 1993 au lendemain de la création du Diocèse Catholique de Gikongoro. Ce dernier fut créé le 30 mars 1992 par division du Diocèse de Butare. Le Diocèse de Gikongoro constitue une portion de l’Eglise Catholique Universelle et il est doté de la personnalité juridique par l’arrêté ministériel N°296/05 du 1er octobre 1992. Son Evêque actuel Mgr Célestin HAKIZIMANA est responsable de toutes les activités qui engagent ledit Diocèse comme une institution reconnue juridiquement par l’Etat.

La Caritas diocésaine de Gikongoro est par nature chargé de l’action humanitaire en faveur des plus pauvres et des personnes en situation de détresse. Elle mène des activités dans toutes les paroisses du Diocèse Gikongoro.

La Caritas Gikongoro intervient dans tout le Diocèse de Gikongoro qui a une superficie estimée à 2 057 km2, y compris la forêt naturelle de Nyungwe. La population totale du Diocèse de Gikongoro est d’environ 612292 habitants (dont 35,92% Catholiques). Le Diocèse Catholique de Gikongoro compte actuellement 15 paroisses qui sont subdivisées en 62 Centrales et 1744 Communautés Ecclésiales de Base répandu sur le District de Nyamagabe, une grande partie du district de Nyaruguru et des petites portions des Districts de Nyanza, Huye et Karongi.

Vision et Mission de la Caritas Gikongoro

Vision

La vision de la Caritas diocésaine de Gikongoro est de  promouvoir la dignité humaine selon les valeurs évangéliques telles que : amour, solidarité, transparence, honnêteté, justice, vérité, complémentarité, charité.

Mission 

La mission de la Caritas diocésaine de Gikongoro est d’assister les personnes nécessiteuses (pauvres, vulnérables, opprimés) par l’augmentation des revenus, l’amélioration de la santé, l’accomplissement des œuvres socio-caritatives et la promotion d’une culture de la paix ».

  1. ACTIVITES DES PROJETS (PI180056, PI170023)

CARITAS CYANGUGUPI180056

CARITAS GIKONGOROPI170023

A. Le renforcement de capacités institutionnelles de la Caritas Cyangugu

  • Formation du personnel sur la planification, suivi, évaluation et techniques d’animation.
  • Organiser des réunions des comités de la Caritas dans les paroisses et  dans les établissements scolaires pour l’esprit Caritas
  • Organiser et participer dans des journées et semaine Caritas  dans les paroisses.
  • Organiser des visites d’échange sur les meilleures pratiques  Caritatives
  • Organiser des réunions de sensibilisation au mois de la charité et de miséricorde.
  • Organisation de l’Assemblée générale de la Caritas diocésaine.
  • Contribuer à l’assistance des vulnérables (aide sociale, filles mères, frais scolaires…).

B. Accompagnement des associations de métiers et des ENA pour l`apprentissage des métiers.

  • Payement des frais d’apprentissage aux ENA
  • Accompagnement des associations de métiers pour l’auto prise en charge.
  • Appui en kits matériels pour les associations des ENA
  • Suivi et évaluation des activités des associations
  • Organisation des stages de perfection en faveur des lauréats.
  • Renforcement des SILC des associations des ENA.
  • Organiser un échange entre groupe SILC Cyangugu / Gikongoro
  • Former les nouveaux groupes SILC dans les paroisses
  • Appui en Kits matériels  pour les nouveaux groupes SILC
  • Donner des primes d'encouragements aux groupes SILC

A. Le renforcement de capacités institutionnelles de la Caritas Gikongoro

  • Harmoniser des comités des Caritas à tous les niveaux ;
  • Organiser les formations des membres des comités des Caritas paroissiales et comités des Caritas dans les écoles ;
  • Organiser les réunions trimestrielles de rapportage et de planification ;
  • Organiser les réunions du Conseil d’Administration (CA) de la Caritas Gikongoro ;
  • Organiser l’Assemblée générale de la Caritas Gikongoro;
  • Suivi-évaluation des activités du projet.

B. Renforcement des capacités des groupes SILC des jeunes vulnérables

Pour ce domaine, les activités suivantes sont envisagées:

  • Graduation et certification des anciens groupes SILC ;
  • Sensibiliser les jeunes sur l’approche SILC ;
  • Identification des nouveaux groupes SILC ;
  • Former les jeunes sur l’approche SILC ;
  • Distribuer des kits de démarrage aux groupes SILC ;
  • Evaluation trimestrielle interne des groupes SILC ;
  • La formation des Animateurs de développement, des prêtres volontaires et des représentants des groupes SILC sur la création et gestion  des AGR ainsi que des problèmes démographiques et éducation sanitaire ( le VIH SIDA, hygiène et nutrition) ;
  • Distribution des primes de motivation aux groupes SILC ;
  • Suivis et accompagnements réguliers des groupes SILC;
  • Voyages d’étude inter- paroissiaux et/ou en dehors du Diocèse.

C. L’amélioration de l’état de santé des filles-mères et faire le plaidoyer sur le droit de leurs enfants

  • Identification et intégration des filles-mères  dans les groupes SILC des jeunes;
  • Regrouper les filles-mères dans les groupes de PDH (Positive Déviance Health) pour l’hygiène et santé;
  • L’alimentation des enfants de moins de deux ans ;
  • Education au droit de l’enfant (recherche de la paternité). 
  1. OBECTIF DE L’EVALUATION

Les Caritas diocésaines Gikongoro et Cyangugu veulent à travers cette évaluation, connaître l’impact des projets sur le développement socio-économique et éducationnel des bénéficiaires et formuler un programme commun pour les deux Caritas qui tient compte des résultats de l’évaluation.

L’évaluation se focalisera sur quelques points fondamentaux, notamment l’efficacité, la pérennité, l’impact, la durabilité ou viabilité des projets, l’efficience, la participation des bénéficiaires et des thèmes transversaux tels le genre, les jeunes et l’environnement.

5.1. L’objectif général de l’évaluation finale

Les Caritas Diocésaines Cyangugu et Gikongoro veulent mener une évaluation de l’impact de ces 2 projets, afin de mettre en lumière les défis, inventorier les points forts et faibles dans l’exécution et proposer des recommandations pour l’avenir.

5.2. Objectifs spécifiques

  • Evaluer les réalisations des projets et leur impact sur le groupe cible (individus membres des groupes SILC) en rapport avec les objectifs, les résultats attendus et les indicateurs proposés dans les projets et l’implication des bénéficiaires dans ces réalisations ;
  • Evaluer les points forts et faibles, la pertinence des activités réalisées ainsi que les contraintes institutionnelles et techniques dans l’exécution du projet ;
  • Documenter les succès et les défis que les projetsont rencontrés au cours d’exécution ;
  • Analyser les stratégies d’action des deux Caritas pour l’amélioration du niveau socio économique des publics cibles (jeunes et filles mères) selon les critères SMART ;
  • Proposer des recommandations en réponse aux contraintes rencontrées et les mécanismes de pérennisation des acquis individuels, associations et des groupes SILC;
  • Après analyse des échecs et des réussites, définir une stratégie d’action pour un futur programme communaux deux Caritas diocésaines ayant pour objectif l’accès à un travail / revenu décent pour les jeunes.

L’évaluation sera facilitée par l’analyse de la documentation existante sur les projets (Projets et rapports des projets) et par la collecte et l’analyse de l’information sur terrain dans la zone d’intervention des projets.

  1. TACHES ET RESPONSABILITES DU CONSULTANT / BUREAU DE CONSULTANCE

Le consultant ou le bureau de consultance devra mener une évaluation en se servant des outils d’évaluation internationalement reconnus en vue de récolter assez d’informations auprès des jeunes bénéficiaires des projets, et le personnel des projets.

Il/elle devra aussi :

  • Elaborer un questionnaire d’enquête qui sera approuvé par les Caritas Cyangugu et Gikongoro ;
  • Faire un entretien avec l’équipe des Caritas diocésaines Cyangugu, Gikongoro et le Secours Catholique (par Skype) ;
  •  Effectuer des descentes sur terrain dans 10 paroisses à Cyangugu et 10 paroisses à Gikongoro pour avoir une vue d’ensemble des réalisations :
  • S’entretenir avec les membres des comités Caritas paroissiales, l’autorité locale du niveau secteur et les bénéficiaires des projets.
  • Visiter des groupes SILC et des bénéficiaires pour voir l’impact des projets ;
  • Faire une analyse documentaire des rapports des Caritas Gikongoro et Cyangugu, des projets, autres documents nécessaires et outils de travail ;
  • Analyser les données recueillies et élaborer un document de rapport (draft) qui sera présenté aux Caritas diocésaines Cyangugu et Gikongoro ;
  • Organiser et faciliter la validation du rapport final de l’évaluation ;
  • Elaborer le document définitif du rapport d’évaluation qui sera transmis à deux Caritas en 3 exemplaires à chacune;
  • Accompagner les services techniques des Caritas Cyangugu et Gikongoro pour la formulation d’une méthodologie d’action commune en fonction des constats réalisés quant aux méthodologies d’action de chacun.
  • Définir un plan de renforcement des équipes par rapport à la méthodologie d’action élaborée.
  1. PROFILS REQUIS DU CONSULTANT /BUREAU DE CONSULTANCE

 Le consultant ou le bureau de consultance doit :

  • Avoir une expérience de 5 ans prouvée dans le domaine de la planification et évaluation des projets socio-économiques basés sur l’approche SILC  et/ou sur la gestion des organisations paysannes;
  • Avoir des connaissances de la situation socio-économique de la population des Diocèses de Gikongoro et Cyangugu;
  • Avoir, au moins une licence (bachelor’s degree) issue d’une Université ou d’un Institut Supérieur juridiquement reconnus dans le domaine du développement socio-économique ou dans le domaine de la gestion et la planification des projets ;
  • Maîtrise du français et Kinyarwanda pour pouvoir communiquer avec la population ;
  • Avoir une expertise sur l’employabilité des jeunes et le genre serait un plus ;
  • Produire un rapport en français en six exemplaires ;
  • Etre familier à travailler avec les organisations confessionnelles et les projets de la société civile ;
  • Maîtrise de l’outil informatique (Ms Word, Excel et Power point,…) ;
  • Etre flexible de travailler même pendant le weekend.

 Les conditions et documents exigées pour cette évaluation :

  • Présenter les références et expériences de l’évaluateur dans le domaine de l’évaluation des projets menés par des organisations comme ci-haut mentionné ;
  • Son Curriculum Vitae détaillé, les copies notariées de son diplôme, carte d’identité, attestations de services ;
  • Proposer la méthodologie pour la conduite de l’évaluation ;
  • Présenter son plan d’activités et un calendrier prévisionnel des activités ;
  • Proposer un budget relatif à la conduite de l’évaluation.
  1. PRINCIPAUX DOCUMENTS DE REFERENCE
  • Les documents des projets ;
  • Les rapports annuels narratifs et financiers des projets;
  • Les rapports intermédiaires des projets;
  • Autres rapports des Caritas diocésaines Cyangugu et Gikongoro;
  • Plan opérationnel de ces deux Caritas;
  • Contrats des projets entre Secours Catholique Caritas France et les Caritas diocésaines ;
  • Tout autre document que l’évaluateur jugera nécessaire pour son travail.

9. UNE PROPOSITION FINANCIÈRE

  • Les coûts de l’évaluation sont proposés en franc Rwandais selon l’estimation de l’évaluateur.
  • La facturation sera réalisée avec TVA et autres taxes en vigueur au Rwanda.

10. DEPOT DES DOSSIERS

Les personnes intéressées sont priées de soumettre leurs dossiers contenant un curriculum vitae, une note de compréhension de la mission ainsi que son offre technique et financière.

Les offres seront adressées à Monsieur l’Abbé Directeur de la Caritas diocésaine Cyangugu et/ou à Monsieur l’Abbé Directeur de la Caritas diocésaine de Gikongoro et sont à déposer sous plis fermés au Secrétariat des Services Généraux du Diocèse Catholique de Gikongoro ou Cyangugu au plus tard lundi le 5/09/2019 avant 17h00.

                                  

Fait à Cyangugu, le 05/08/ 2019

           

Abbé Valens NIRAGIRE

Directeur de la Caritas Cyangugu

Abbé Joseph NAYIGIZIKI

Directeur de la Caritas Gikongoro